Qui est en ligne ?
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Mer 15 Fév 2017 - 2:28
Derniers sujets
» Réaction suite à la défaite du PRK
Dim 9 Juil 2017 - 5:10 par Joseph Kirov

» PROCHAINEMENT : Déménagement
Dim 9 Juil 2017 - 0:27 par Max Koloshilov

» @PSDK
Dim 9 Juil 2017 - 0:26 par Max Koloshilov

» Elections Présidentielles Juillet 2017
Sam 8 Juil 2017 - 22:16 par Svetlana Sokolova

» Vote de Max Koloshilov
Sam 8 Juil 2017 - 14:58 par Max Koloshilov

» Vote de Joseph Kirov.
Sam 8 Juil 2017 - 13:55 par Joseph Kirov

» Vote de Svetlana Sokolova
Sam 8 Juil 2017 - 10:16 par Svetlana Sokolova

» @SvetlanaSokolova
Ven 7 Juil 2017 - 21:11 par Svetlana Sokolova

» Dernier meeting de Kirov
Ven 7 Juil 2017 - 21:06 par Joseph Kirov


Débat portant sur la loi du droit de grève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Joseph Kirov le Mer 18 Jan 2017 - 2:55

Le gouvernement Kirov envoya une deuxième loi qui elle portait sur le droit de gréve.

Loi portant sur le droit de grève


TITRE 1: DU DROIT DE GREVE
Article 1er : L'Etat reconnaît et garantit le droit de grève. Tout travailleur peut défendre, dans les conditions prévues par la loi, ses droits et ses intérêts, soit individl1ellement, soit collectivement ou par l'action syndicale. Le droit de grève s'exerce dans les conditions définies par la présente loi.
TITRE II : DU CHAMP D'APPLICA l'ION
Article 2 : Les dispositions de la présente loi s'appliquent aux personnels civils de l'Etat et des collectivités territoriales à l'exception des militaires, des personnels paramilitaires (police, douanes, eaux, forêts et chasses) et des agents à qui la loi interdit expressément l'exercice du droit de grève en raison de la spécificité de leurs missions.
Article 3 : Les grèves qui n'ont pas un caractère professionnel ou politique sont illicites et interdites.
Les organisations syndicales n'ayant pas pour objet «l'organisation des manifestations politiques en vue de la conquête du pouvoir d'Etat», il leur est interdit de se constituer en alliance ou en coalition quelconque avec les partis ou mouvements politiques pour aboutir à cette fin.
TITRE III : DE LA PROCEDURE
Article 4: Les litiges intervenant dans tous les secteurs vie la vie professionnelle font l'objet de négociations collectives obligatoires et préalables à toute action syndicale conflictuelle.
Article 5 : Lorsque ces litiges concernent les agents de l'Etat ou les agents des collectivités territoriales, les négociations sont engagées soit avec le ministre chargé de la Fonction Publique ou son représentant en cas de conflits d'envergure nationale, soit avec le ministre de tutelle, le préfet, le maire ou leurs représentants en cas de conflits sectoriels ou locaux.
Article 6 : Les litiges concernant les personnels des entreprises, des offices, des organismes et des établissements publics, semi-publics ou privés régis par le code du travail, font l'objet de négociations conformément aux dispositions du code du travail en vigueur en République du Kolozistan.
Article 7 : A l'issue des négociations, les parties impliquées établissent un procès-verbal constatant l'accord total, partiel ou le désaccord. Ce procès-verbal est signé par les parties ayant participé aux négociations dans un délai de quarante-huit heures à compter de la fin ou de la rupture des négociations.
Article 8 : En cas d'échec total ou partiel des négociations, la cessation concertée de travail (Grève) par les personnes visées à l'article 2 ne peut intervenir que sur le (ou les) point de désaccord. Elle doit être précédée d'un préavis dûment transmis aux autorités compétentes.
La durée de préavis est de 'vingt (20) jours ouvrables avant le déclenchement de la grève pour permettre aux deux parties en conflit de mener des négociations saines et objectives dans l'intérêt de l'entreprise ou de l'Etat.
Le déclenchement d'une grève doit être décidé démocratiquement selon un mécanisme clair permettant de s'assurer que la volonté de la déclencher provient de la majorité des travailleurs de l'entreprise ou de l'administration concernée au plan local, sectoriel ou départemental et national.
Cette décision majoritaire fera l'objet d'un procès-verbal signé de tous les participants à l'assise syndicale convoquée à cet effet, par l'instance dirigeante de l'organisation syndicale concernée. Ce procès-verbal doit être joint au préavis de grève.
Article 9: Le préavis émane de l'organisation ou des organisations de travailleurs régulièrement constituées et qui ont rempli les formalités de leur déclaration officielle conformément aux dispositions du statut général de la fonction publique ou du code du travail.
Il précise le (ou les) motifs du recours à la grève et fixe le lieu, la durée, la date et l'heure du début; s'il s'agit d'une grève reconductible, le préavis est tenu d'en faire mention.
Article 10: Le préavis de grève doit être adressé selon le cas, à l'autorité hiérarchique ou à la direction de l'entreprise ou ~e l'organisme concerné ainsi qu'au ministre chargé de la Fonction Publique ou celui chargé du Travail.
Article Il : Le préavis ne fait pas obstacle à la poursuite de la négociation en vue du règlement du conflit.
Article 12 : Toute grève qui ne respecte pas les procédures ci-dessus est une grève illégale qui soumet les agents qui l'observent à des sanctions administratives pour absence délibérée aux postes de travail, et à des sanctions pécuniaires notamment, les retenues proportionnelles sur salaires et accessoires de salaires (à l'exception de l'allocation familiale) pour fait de grève.
Article 13 : Tout syndicat national ou syndicat de base, toute fédération, centrale ou confédération syndicale nationale, peut décider de déclencher une grève de solidarité pourvu que la grève qu'il soutient soit légale et que les responsables de l'entreprise ou de l'administration concernée en soient préalablement informés par écrit cinq (05) jours ouvrables au moins avant le déclenchement de ladite grève de solidarité. Toutefois, l'organisation syndicale qui veut déclencher une grève de solidarité, doit avoir consulté et obtenu la signature de la majorité de ses membres comme prévu ci-dessus.
Article 14 : En cas de désaccord total ou partiel, en ce qui concerne les agents de l'Etat et les agents des collectivités, l'arbitrage d'un médiateur désigné d'accord parties est obligatoire dans un délai d'un mois afin de réconcilier \es parties.
Dans le secteur privé, les dispositions relatives au règlement des conflits de travail prévues par le Code du travail sont applicables.
Le recours à l'arbitrage d'un médiateur, de même que l'application des dispositions prévues par le Code du travail sont suspensifs du déclenchement de la grève dans les services essentiels.
TITRE IV : DU SERVICE MINIMUM
Article 14 (bis) : Le service minimum est le service qu'organisent et exécutent les responsables et les militants d'une organisation syndicale en période de cessation concertée de travail (grève) pour permettre la continuité du service public sans ingérence aucune.
Article 15 : Le droit de grève est limité dans les «services essentiels ». Il peut l'être également dans les services non essentiels dont les personnels prolongent dans le temps, leurs grèves qui affectent la vie, la sécurité et la santé de la population.
Au sens strict du terme, les « services essentiels» sont ceux dont l'interruption mettrait en danger, dans l'ensemble ou dans une partie de la population, la vie, la sécurité ou la santé de la personne.
Sont considérés comme services essentiels, ceux relevant de la santé, de la sécurité, de l'énergie, de l'eau, des transports aériens et des télécommunications, exceptions faites des radios et des télévisions privées.
Article 16: Les agents de l'Etat et les agents des entreprises publiques, semi-¬publiques ou privées, ainsi que ceux des services essentiels, sont tenus d'organiser un service minimum obligatoire.
TITRE V : DE LA REQUISITION
Article 16 (bis) : La réquisition est un ordre de reprendre le travail, donné par les autorités administratives et les chefs d'entreprises concernés, aux travailleurs en grève, lorsque l'ordre public paraît menacé. La réquisition est fondée sur le principe de la primauté de l'intérêt général sur les intérêts des grévistes. Or, satisfaire l'intérêt général, c'est assurer la continuité du service public.
Article 17 : En cas de non-organisation du service minimum obligatoire dans les services essentiels, les autorités administratives et les chefs d'entreprises concernés, procèdent el la réquisition dans les conditions prévues ci-dessous.
Article 18 : Le nombre d'agents requis est déterminé en fonction des exigences minima du service nécessaire à la continuité du service public ou de la productivité de l'entreprise.
Dans tous les cas, les responsables syndicaux, organisateurs des mouvements de grève, ne peuvent être réquisitionnés que s'ils sont des agents qui exercent les fonctions de l'autorité de l'Etat ou qui appartiennent el une équipe de direction, s'ils sont les seuls spécialistes dans leurs domaines de compétences respectifs et dont l'absence peut mettre en péril la vie de l'entreprise ou du service, ou s'ils relèvent des services essentiels.
Article 19 : Les agents de l'Etat et les agents des entreprises publiques, semi-publiques ou privées et ceux de l'administration à caractère stratégique dont la cessation, même partielle de travail, porterait de graves préjudices à l'économie nationale, sont requis d'office.
Les entreprises publiques, semi-publiques ou privées et les services de l'administration à caractère stratégique sont ceux dont l'activité est indispensable à l'intérêt général et au développement économique de la nation, notamment les services financiers.
Article 20 : Les réquisitions sont prises par les ministres intéressés en ce qui concerne les agents permanents de l'Etat, par les préfets, ou les maires lorsqu'il s'agit des agents des collectivités territoriales et par les chefs d'entreprises pour les agents des entreprises publiques, semi-publiques et privées.
Article 21 : Les réquisitions sont notifiées par voie administrative aux agents concernés, soit Ù leur personne physique, soit à leur domicile soit au siège de leur organisation syndicale s'il échet.
Au cas où la réquisition aurait été notifiée à la personne et que l'intéressée ne se serait pas présentée sur son lieu de travail, celle-ci pourrait faire l'objet d'une publication par voie de presse.
Lorsque les réquisitions sont notifiées au siège d'une organisation syndicale, celle-ci est tenue de les afficher et de joindre ses militants concernés par tous voies et moyens de communication appropriés.
Article 22 : En cas de réquisition, les ministres, les préfets et les chefs d'entreprises concernés doivent assurer la sécurité des personnes requises et mettre à leur disposition les moyens nécessaires pour l'accomplissement de la mission. Si ces moyens sont évalués en numéraire, ils ne sauraient dépasser l'équivalant des rémunérations journalières ou mensuelles perçues en tant normal par lesdites personnes requises.
TITRE VI : DES SANCTIONS
Article 23 : En cas de refus de la réquisition et/ou de survenance de préjudices avérés causés à autrui du fait de ce refus, les contrevenants se verront appliquer l'une des sanctions administratives et pénales.

Monsieur les députés j'ouvre le débat.

__________________________________________________

Joseph Kirov
Président du PRK
avatar
Joseph Kirov



Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 1340
Date d'inscription : 18/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Vladimir Illich Sokolov le Mer 18 Jan 2017 - 6:44

Les 37 députés PMLK se levèrent et huèrent le Président Kirov. Vladimir Illich Sokolov prit le micro.

- Si c'est une blague, Monsieur le Président, elle est de très mauvais goût. Vous venez nous présenter une Loi sur le droit de grève, avec du service minimum et, pire, des réquisitions ? C'est une insulte aux travailleurs.
Le PMLK soutient un droit de grève total et sans conditions.

__________________________________________________

Vladimir Illich SOKOLOV
30-08-1954 / 10-05-2017
Père de l'Indépendance du Kolozistan
Président de la République du Kolozistan par intérim (01-02-2016 / 08-02-2017)
avatar
Vladimir Illich Sokolov
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 610
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 63
Localisation : Belgograd

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Maksim Podogradov le Mer 18 Jan 2017 - 11:47

A son tour, Maksim Podogradov prit la parole pour enfoncer un peu plus le clou

- Cette mesure vise uniquement à laisser libre cours aux intérêts économiques supérieurs de la nation, détenu par une minorité. Présenter aujourd'hui un texte sur le droit de grève, pour tout de suite le cisailler et en plus l'attaquer juste derrière, ne fait que démontrer la nature profonde de l'orientation du PRK vis à vis des travailleurs et travailleuses de notre pays. Des négociations, d'accord. Mais si jamais ça va trop loin, la question sociale sera réglé par la force, par la police et pourquoi pas par l'armée ! C'est une attaque sans précédent contre le droit du travail. En faisant passer une telle loi, vous vous retrouverez avec des grèves massives dans tout le pays et vous aurez le droit à un bras de fer que vous ne pourrez pas gagner. En vous attaquent aux forces vives de notre nation, vous faîtes une grossière erreur. Ce texte n'est pas seulement scandaleux, il démontre bel et bien les objectifs des prétendus nationalistes du Kolozistan.
avatar
Maksim Podogradov


Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 43
Date d'inscription : 22/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Joseph Kirov le Mer 18 Jan 2017 - 13:46

Les députés du PRK huèrerent à leur tour le PMLK, puis l'un d'eux se leva

Ce texte sur le droit de grève sera essentiel pour faire tourner le Kolozistan. Vous êtes partisant d'une grève sans condition très bien mais que feriez vous si du jour au lendemain les Kozistanais n'avait plus d'eau, plus d'électricité, plus de gaz. Oui car selon l'article 15 de cette loi le service minimum ne concerne que les « services essentiels» sont ceux dont l'interruption mettrait en danger, dans l'ensemble ou dans une partie de la population, la vie, la sécurité ou la santé de la personne. Mais bien sur vous les Merksiste ne savez pas lire.

Je commence à comprendre pourquoi votre mandat à été une calamité pour le Kolozistan M.Sokolov. Vous préferez donner des droits aux travailleurs plutôt que de relancer le pays, vous êtes le pire Mersiste que je n'est jamais vu.

Oui car l'interet général doit prédominer à celui d'un groupe c'est bien votre pensée non les PMLK ?

__________________________________________________

Joseph Kirov
Président du PRK
avatar
Joseph Kirov



Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 1340
Date d'inscription : 18/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Percival Cupidus le Mer 18 Jan 2017 - 13:53

Niall Horan, Président du groupe parlementaire International-socialiste se leva et monta à la tribune:


Je vous annonce que le Groupe parlementaire dans son intégralité soutiendra le texte suivant à la condition suivante, que les sanctions te dispositions prises pour sanctionner un manquement à cette loi ne relève que du cadre administratif et non pénal.
Le droit pénal doit être réservé seul aux crimes et non aux manquement à une loi de gréve, un devoir de réserve ou un refus du service minimum.
Pour ce qui est du reste le texte semble bien nous convenir .
avatar
Percival Cupidus
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 256
Date d'inscription : 23/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Vladimir Illich Sokolov le Mer 18 Jan 2017 - 14:06

Vladimir Illich Sokolov se leva d'un bond et prit le micro.

- Merci beaucoup, Monsieur le Président, pour cette bonne tranche de rire. Notre pays a besoin d'un droit de grève, mais venir nous présenter un projet de loi qui parle de service minimum et de réquisition, ce n'est plus de la grève, c'est un manque de respect des travailleurs !
Après tout, vous n'êtes pas le seul responsable, vous présentez ce projet car vous êtes soumis au patronat de notre pays. Le même qui s'engraissait d'argent exilé à l'étranger pendant la guerre civile !
Vous venez nous parler d'un Kolozistan en grève où les habitants n'auraient "plus d'eau et plus d'électricité, plus de gaz". Mais Monsieur le Président, si ce moment arrive, ce sera de votre faute et de celle du Gouvernement, pas celle des travailleurs grévistes. Si grève il y aura, ce sera parce que le Gouvernement actuel préfère satisfaire les intérêts capitalistes des puissants, plutôt que de défendre le peuple qui travaille dur.
Monsieur le Président de la République, plutôt que de faire des Lois capitalistes, vous devriez nous présenter une Loi "sur la bonne ambiance dans un Gouvernement de coalition" !

Il retourna s'asseoir, sous les rires et les applaudissements du groupe PMLK.

__________________________________________________

Vladimir Illich SOKOLOV
30-08-1954 / 10-05-2017
Père de l'Indépendance du Kolozistan
Président de la République du Kolozistan par intérim (01-02-2016 / 08-02-2017)
avatar
Vladimir Illich Sokolov
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 610
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 63
Localisation : Belgograd

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Maksim Podogradov le Mer 18 Jan 2017 - 14:53

La parole revient à une autre tranche des députés du PMLK, insultant copieusement les députés du PKR

- Voilà la seule et unique justification qui nous ait proposé par un député de la majorité : Mais ce sera le chaos, nous n'aurons plus d'électricité, plus de gaz, plus rien ! Comme si demain, les travailleurs des hôpitaux en grève allait arrêter d'opérer leurs patients... Il y a quelque chose qui s'appel la grève tournante, où dans les services les plus vitales, il ne peut pas y avoir de grèves illimités. Tout ceci n'est que de la fumisterie, rien de plus. Il s'agit ni plus ni moins, que d'une attaque contre le droit de grève, avec la volonté de briser toute volonté de grève par l'usage de la force. Monsieur le député du PKR nous parle d'intérêt général, en relisant longuement ce texte il se trouve que le seul intérêt qu'il défend, n'est celui que des privilégiés, pas celui de l'ensemble de la population, celle qui TRAVAILLE. Un député du PKR qui vient nous parler d'intérêt général, est un renard dans un poulailler déclamant qu'il est devenu végétarien ! Ce sont des balivernes, rien de plus.

Se tournant vers les députés du MIS

- Vous devriez avoir honte de donner satisfaction à un tel document, en voulant simplement chipoter sur quelques alinéas et paragraphes. Si les socialistes commencent dors et déjà à voter les lois les plus liberticides et anti-sociale qui peuvent avoir court dans notre pays, nous allons droit vers la catastrophe. Vous savez très bien qu'il y aura des sanctions pénales, car le PRK qui est soi-disant pour "l'intérêt général", ne suit que l'intérêt général d'une classe de privilégiée dans notre pays. Faisons bloc ensemble, contre ce projet de loi. Si demain les travailleurs et travailleuses de notre pays perdaient la confiance qu'ils nous ont porté en tant que socialistes et partisans de la lutte contre un système capitaliste inique, nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer. UNITÉ ! UNITÉ !

L'ensemble des députés du PMLK crient à l'unisson "UNITÉ ! UNITÉ ! UNITÉ ! UNITÉ !"


avatar
Maksim Podogradov


Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 43
Date d'inscription : 22/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Joseph Kirov le Mer 18 Jan 2017 - 14:59

Après le discours du Sokolov, un député hurla

Et vous vous devriez prendre des cours pour dirigez un pays, vous en avez besoin !

Puis répondant à Podogradov

Monsieur le député, cette loi ne servira qu'a permettre à la nation de tourner même en grêve. Afin qu'elle ne sécroule pas comme pendant l'ère Sokolov. Il n'y a aucune restriction de droit de travailleur, simplement une limite à ne pas franchir pour ne pas enterrer le pays.

Vous voulez enterrer dans une grêve l'intégralité de la population ? Je prend note vous êtes tout sauf socialiste.

__________________________________________________

Joseph Kirov
Président du PRK
avatar
Joseph Kirov



Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 1340
Date d'inscription : 18/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Vladimir Illich Sokolov le Mer 18 Jan 2017 - 15:06

- Le Président de la République désigne déjà les travailleurs grévistes responsables d'éventuels blocages, alors que les grèves seront dues à l'incompétence de son Gouvernement et de lui-même.

"Pour éviter qu'un renard ne mange les poules, tuons les poules"

__________________________________________________

Vladimir Illich SOKOLOV
30-08-1954 / 10-05-2017
Père de l'Indépendance du Kolozistan
Président de la République du Kolozistan par intérim (01-02-2016 / 08-02-2017)
avatar
Vladimir Illich Sokolov
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 610
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 63
Localisation : Belgograd

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Maksim Podogradov le Mer 18 Jan 2017 - 15:13

Podogradov s'esclaffe avant de reprendre la parole

- Vous savez parfaitement que vous ne pourrez pas mentir indéfiniment, il suffit d'écouter ce que j'ai dit juste avant. Répéter un mensonge assez souvent, en fait une vérité n'est-il pas ? Cette loi ne va justement pousser qu'à des grèves de plus en plus fortes, vous poussez les travailleurs de notre pays vers la ruine et quand ils en auront assez, vous pourrez les coincer ! Eux, les syndicats et tout le reste. Cette mesure ne vise qu'à museler le mouvement politique, social et syndical, cette vérité vous fait plus mal qu'à vous, qu'à moi. Vous poussez les travailleurs pour que vous puissiez les cueillir, vous êtes ceux qui leur feront creuser leurs tombes avant de les y emmener bien sagement.

Quand au prétendu fait que je ne sois pas socialiste, cela ne m'atteint guère.
avatar
Maksim Podogradov


Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 43
Date d'inscription : 22/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Percival Cupidus le Mer 18 Jan 2017 - 15:39

Un peu de mesure messieurs les députés !
Je demande un exposé dans le calme des députes du PMLK sur les articles en précision, qu'ils ne portent pas dans leurs cœurs.

__________________________________________________

Percival Cupidus
1981 - 2017
Fondateur du Mouvement International Socialiste
Ancien Ministre de l'Intérieur et de la Défense
Ancien Député MIS
avatar
Percival Cupidus
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 256
Date d'inscription : 23/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Joseph Kirov le Mer 18 Jan 2017 - 23:14

Un autre député du PRK se leva

Donc si je comprend bien vous préferez laisser le droit de grève et détruire l'économie déja fragilisé par le mandat de votre président à un service minimum qui en cas de grève général ne permet pas l'effondrement de la nation tel qu'on l'a vu sous l'ère Sokolov ?


__________________________________________________

Joseph Kirov
Président du PRK
avatar
Joseph Kirov



Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 1340
Date d'inscription : 18/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Joseph Kirov le Jeu 19 Jan 2017 - 0:21

un autre député du PRK se leva

M.Sokolov qui nous parle de gouvernement incompétent, je dois rire quand ?

Rire générale des députés du PRK.

Bon plus sérieusement vous pensez sérieusement que cette loi est une atteinte au droit des travailleurs ? Et pour qu'elle raison ? Le service minimum ? Mais pas du tout, cela permettra juste au service indispensable à la vie de tout nos habitants de ne pas s'arreter du jour au lendemain et donc de sécuriser notre économie. Les réquisitions ?

Je prend note que vous préferez permettre au travailleur de faire la grève à la relève de notre économie que vous avez gaspillé avec des idées comme celle là.

Cette loi n'interdit pas au travailleur à faire la grève et vous le savez très bien. Cette loi est simplement une sécurité accordé a la population non concerné par les problème et qui pourtant sera celle qui en souffrira le plus.

Je vois également qui vous avez commencé les menaces M.Sokolov. Une grève illimité ? Nous prenons note mais ne pensez pas que nous reculerons. Notre gouvernement n'est pas aussi faible que le votre et on verra bien qui gagnera le bras faire combien même vous manipulez les travailleurs que vous proclammer défendre.

__________________________________________________

Joseph Kirov
Président du PRK
avatar
Joseph Kirov



Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 1340
Date d'inscription : 18/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Vladimir Illich Sokolov le Jeu 19 Jan 2017 - 6:28

Monsieur le Président de la République semble oublier que si grève il y a ce sera de la faute de l'Etat, et que donc il n'y a pas besoin de réquisitions ou de service minimum si l'Etat fait correctement son travail.
Les Kolozistanais n'auront plus d'eau ni d'électricité en cas de grève dites-vous ? Monsieur Kirov doit encore penser que nous sommes au 19ème siècle et que l'électricité est fournie par des Kolozistanais qui pédalent sur une dynamo sans doute... Vous savez très bien que même en cas de grève générale, les Kolozistanais auront encore de l'eau dans leurs robinets, de l'électricité et du chauffage dans leur appartement, et pourront même encore se faire soigner et opérer dans les hôpitaux !

__________________________________________________

Vladimir Illich SOKOLOV
30-08-1954 / 10-05-2017
Père de l'Indépendance du Kolozistan
Président de la République du Kolozistan par intérim (01-02-2016 / 08-02-2017)
avatar
Vladimir Illich Sokolov
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 610
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 63
Localisation : Belgograd

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Maksim Podogradov le Jeu 19 Jan 2017 - 11:36

- La majorité est bonne à faire le moulin, peut-être qu'un brassant de l'air avec une telle force, nous pourrons espérer avoir de l'électricité si une terrible grève générale venait à se déclencher...

Hilarité chez les députés du PMLK

- Plus sérieusement, le service minimum est juste une manière d'encadrer les travailleurs, tout au plus de les voir comme des fous incapables de penser que les services vitaux ne peuvent pas fonctionner. Bientôt, le PRK nous dira que sans le service minimum, nous serons pris "en otage". N'est-il pas ? Tout ceci n'est qu'une gesticulation idéologique ridicule, tout ceci vise uniquement à criminaliser sur le long terme, tout mouvement social en pratiquant des réquisitions forcés, en brimant, arrêtant des grévistes. Au nom de quoi ? De la sainte "économie" ! Amen ! Mais qui fait donc tourner cette machine aveugle, ce titan invisible ? Précisément les travailleurs et travailleuses de notre pays et personne d'autre. Donc nous avons ici une magnifique contradiction : L'on nous parle sans arrêt du bien être économique, mais de l'autre côté l'on n'hésite pas à brider sans ménagement tout droit à la grève, en nous racontant des scénarios catastrophiques où nous pourrions retomber soudainement au Moyen-Age. Le PRK n'a aucun arguments solides, si ce n'est une pseudo-peur généralisée et de faire croire que si il y avait une grève, notre pays devrait s'éclairer à la bougie. Doit-on en rire, ou en pleurer ?

Qui souffre lors d'une grève ? Vos amis, les actionnaires. Ne mêlez pas la population et le peuple à vos gesticulations, encore faudrait-il savoir ce qu'ils vivent réellement avant de venir pleurer de chaudes larmes sur des choses que vous ne pouvez pas comprendre ou saisir. Encore une fois, le PMLK s'opposera à ce texte par tout les moyens et le moment venu, ne se défaussera pas quand les travailleurs et travailleuses se lanceront dans un mouvement massif contre cette loi. Nous verrons alors, qui est socialiste et qui défend la cause du peuple. Soyons franc... Nous le savons déjà tous ici.


avatar
Maksim Podogradov


Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 43
Date d'inscription : 22/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Frédéric le Grand le Jeu 19 Jan 2017 - 11:49

Mais vous avez oublié, cher Maksim, que le Président Kirov s'est engagé, et même dans cette coalition avec le MIS, à redresser l'économie du Kolozistan tout entier, et que les mesures qu'il préconise vont dans ce sens. Donc, pour le bien du peuple kolozistanais.
Les grèves, dans les services publics vitaux pour la marche de notre Nation, ont ruiné l'économie du pays, principalement en empêchant les entreprises de travailler et donc d'être compétitives ! Car une entreprise, ce que vous avez oublié, cher ami, pour être compétitive doit être rentable. Et pour qu'elle soit rentable cette entreprise, elle ne doit pas augmenter ses coûts de fabrication, par des multiples arrêts dus aux coupures de courant, à l'arrêt des transports de marchandises et de matières premières par voie ferrée !
Alors oui, dans l'intérêt premier du Kolozistan et de son peuple, nous devons avoir recours au service minimum et au besoin à la réquisition des agents de l'état !
avatar
Frédéric le Grand
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 263
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Vladimir Illich Sokolov le Jeu 19 Jan 2017 - 11:53

Sokolov prit la parole

Qui dit grève dit conflit avec le patronat. Pour l'électricité, l'eau et les hôpitaux, ce sera donc un conflit avec l'Etat qui n'aura pas pris ses responsabilités.
Ce n'est pas les grévistes qu'il faut réquisitionner, mais le Gouvernement qui lui ira bosser dans les usines à la place des travailleurs, car ce seront eux les responsables !!

Applaudissements du PMLK

__________________________________________________

Vladimir Illich SOKOLOV
30-08-1954 / 10-05-2017
Père de l'Indépendance du Kolozistan
Président de la République du Kolozistan par intérim (01-02-2016 / 08-02-2017)
avatar
Vladimir Illich Sokolov
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 610
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 63
Localisation : Belgograd

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Percival Cupidus le Jeu 19 Jan 2017 - 17:40

Le droit de greve illimité est une folie messieurs, mais nous pouvons essayer de nous mettre d'accord sur un texte de compromis ?

__________________________________________________

Percival Cupidus
1981 - 2017
Fondateur du Mouvement International Socialiste
Ancien Ministre de l'Intérieur et de la Défense
Ancien Député MIS
avatar
Percival Cupidus
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 256
Date d'inscription : 23/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Frédéric le Grand le Jeu 19 Jan 2017 - 18:34

S'il y a conflit avec le patronat, c'est qu'il y a eu au préalable absence de discussion entre salariés et dirigeants de l'entreprise. Dans la crise grave que nous traversons, il est indispensable que les deux parties trouvent des accords en ayant constamment en tête, et des deux côtés, l'intérêt du pays avant leurs propres intérêts
Pour ce qui concerne les services publics, comme leur nom l'indique, ils sont d'abord au service du public. Or est-ce être au service du public que de couper l'électricité? de fermer des écoles ? de bloquer les trains de voyageurs ou de marchandises ? Non. C'est peut-être dans l'intérêt, à court terme de quelques fonctionnaires, mais pas dans l'intérêt du peuple kolozistanais tout entier.
Il est donc indispensable de réformer ce droit de grève ! En instaurant un service minimum et au besoin des réquisitions, pour les services publics.
avatar
Frédéric le Grand
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 263
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Joseph Kirov le Jeu 19 Jan 2017 - 19:11

En effet le droit de grève illimitée est une folie et c'est grâce à des actions de ce type que Sokolov a coulé le pays. Il n'est pas fiable en matière d'économie où il ne sais rien faire à part se plaindre pour soi disant défendre les travailleurs.

Je prend note que selon le PMLK l'économie du Kolozistan ne doit pas être relevé car pour vous l'apprendre c'est en temps de crise qu'il faut se serrer la ceinture.

Comment croyez vous que le Liberistant a fait pour redresser sa croissance ? Comment croyez vous que les pays en crise se relève ? Et bien par des lois comme celle ci. Et vous nous y avez forcé M.Le pseudo politicien car après avoir plongé le pays dans le chaos io faut que quelqu'un face le travail à votre place.

Je vous préviens M.Sokolov que cette grève que vous préparez ne fera qu'affaiblir le Kolozistan et donc appauvrir encore plus tout les travailleurs et ne comptez pas sur le PRK pour céder car nous nous représentons un gouvernement fort qui sait ce qu'il fait, ce qui n'est pas le cas du votre.... enfin s'il a existé.

Rire des députés PRK.

__________________________________________________

Joseph Kirov
Président du PRK
avatar
Joseph Kirov



Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 1340
Date d'inscription : 18/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Percival Cupidus le Jeu 19 Jan 2017 - 19:13

Les députés du MIS semblent essayer de convaincre le PMLK que c'est une bonne loi, que les choses peuvent s'arranger et qu'il faut privilégier le compromis.

__________________________________________________

Percival Cupidus
1981 - 2017
Fondateur du Mouvement International Socialiste
Ancien Ministre de l'Intérieur et de la Défense
Ancien Député MIS
avatar
Percival Cupidus
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 256
Date d'inscription : 23/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Vladimir Illich Sokolov le Jeu 19 Jan 2017 - 20:06

Nous notons que pour le Président Kirov, les gros sous et ses amis du patronat sont plus important que les conditions de travail et la vie décente des Kolozistanais.
Nous soutenons un droit de grève total pas un pseudo-droit de grève selon le bon vouloir de Messieurs les Ministres. Pour nous, il est hors de question qu'il y ait des services minimum et des réquisitions. La grève doit être un droit sacré.
Je vais vous dire la vérité : vous marchez main dans la main avec le patronat et la bourgeoisie, et vous avez peur des grèves car vous ne ferez aucun cadeau aux travailleurs. Et pour pallier à tout problème, vous ferez taire les ouvriers en les réquisitionnant ! Voila la réalité !

Applaudissements du PMLK

__________________________________________________

Vladimir Illich SOKOLOV
30-08-1954 / 10-05-2017
Père de l'Indépendance du Kolozistan
Président de la République du Kolozistan par intérim (01-02-2016 / 08-02-2017)
avatar
Vladimir Illich Sokolov
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 610
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 63
Localisation : Belgograd

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Joseph Kirov le Jeu 19 Jan 2017 - 21:04

La réalité ce ne sont que des mensonge oui. Moi je vais vous dire la vrai vérité.

pointant du doigt les merksistes

Vous tous êtes comme votre chef, des utopistes qui pense que le problème de l'économie au Kolozistan se règlera tout seul. Que vouv vous cachier la vérité ou non vous savez très bien que cette loi est indispensable pour la reprise de la croissance au Kolozistan. Mais vous êtes tellement absorbé par vos idées anarchiste que pour vous les droits primes sur la qualité de vie et le niveau du Kolozistan.

Non nous ne favorisons pas les patrons car vous M.Sokolov l'avez fait pendant votre mandat en réduisant le Kolozistan a presque rien avec des idées comme celle ci, à cause de vous les patrons ont pu choisir leur prix et ruiner la population et ça vous ne pouvez le nier. Restez sur vos siège et dans votre immobilisme nous nous avancerons pour éclairer le chemin à la population

EL Je pense pas qu'un accord soit trouvé... On passe au vote ?

__________________________________________________

Joseph Kirov
Président du PRK
avatar
Joseph Kirov



Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 1340
Date d'inscription : 18/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Vladimir Illich Sokolov le Ven 20 Jan 2017 - 8:39

EL : Oui on peut passer au vote ^^

__________________________________________________

Vladimir Illich SOKOLOV
30-08-1954 / 10-05-2017
Père de l'Indépendance du Kolozistan
Président de la République du Kolozistan par intérim (01-02-2016 / 08-02-2017)
avatar
Vladimir Illich Sokolov
Mort
Mort

Rouble Kolozistanais (₽K) : 0
Messages : 610
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 63
Localisation : Belgograd

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat portant sur la loi du droit de grève

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum